La surchauffe des séries médicales #2: les séries en cours

Cet article ne contient pas de spoiler, lisez le en toute tranquillité !

L’hôpital, dans la vraie vie, est évidemment beaucoup moins glamour qu’à la télévision : beaucoup moins de brushings déjà, surtout après des gardes de 48h, on passe plus de temps à soigner les gens et courir partout plus que concrétiser avec Dr Mamour dans les salles de repos et les locaux sont plus souvent ternes, surchargés et sans assez de moyens que tout en inox et en verre

Chaque nouvelle rentrée amène son lot de nouvelles séries. Parmi elles, un certain nombre portent sur le milieu médical. Depuis le succès d’Urgences, et plus tard de Grey’s Anatomy et Dr House, toutes les chaînes ont l’ambition de présenter LA série qui saura reprendre le flambeau. Malheureusement, peu d’entre elles arrivent à innover, ou à capter l’attention du public. Rares sont celles qui arrivent à dépasser les treize épisodes fatidiques avant d’être annulées.

Aujourd’hui, suite de l’article précédent avec une petite liste des internes de troisième année, alias les séries toujours en cours:

1. The Night Shift

 

Comme son nom l’indique, une série sur les urgences pendant la nuit. Ni la plus originale, ni la mieux jouée de cette liste. Le seul point qui sort un peu de l’ordinaire, c’est le fait que la plupart des médecins et des infirmières sont des vétérans, ce qui permet donc une vraie réflexion sur le syndrome post traumatique et sur les difficultés de retourner à la vie civile. Ce n’est pas une mauvaise série, juste sans grande originalité et très basique. Si vous cherchez une série basique, sans prise de tête à regarder cette été (la série est diffusée de juin à août aux Etats-Unis), The Night Shift est pour vous. Sinon, la meilleure illustration du niveau de la série c’est tout simplement… cette magnifique photo promotionnelle.

2. Chicago Med.

 

C’est la série classique : un service des urgences d’une grande ville (ici, Chicago), des jeunes médecins et infirmières beaux comme des gravures de mode, au brushing impeccable et à la vie privée plus rocambolesque qu’un épisode des Feux de l’Amour. C’est un spin-off de la série Chicago Fire (qui suit la vie d’une brigade de pompiers), de Chicago P.D. (sur la police) et de Chicago Justice (qui, comme son nom l’indique, montre le travail de la justice), ce qui permet des cross-overs entre toutes les séries.

3. Code Black

 

Sur le service des urgences d’un grand hôpital de Los Angeles, l’un des plus surchargés du pays. Elle a le mérite d’aborder des problèmes urbains, notamment le manque de moyens financiers, la surcharge de patients qui n’ont pas d’autre choix pour être soignés que d’attendre huit heures même pour une grippe. Ici, pas d’hôpital flambant neuf, pas d’histoires d’amour qui prennent toute la place : priorité est faite à la médecine, au chaos des urgences, aux procédures pas toujours appétissantes. C’est pour moi celle qui se rapproche le plus d’Urgences, alors pour ceux à qui le Dr Greene, Doug Ross et Carol Hathaway manquent, foncez!

On pourrait aussi citer Call The Midwife, série anglaise qui montre la vie de sages-femmes et d’infirmières (dont certaines sont des religieuses!) dans le quartier d’East End (à l’époque partie ouvrière de Londres) pendant les années cinquante. Basée sur la vraie vie d’une sage-femme, elle fait découvrir une époque pas si lointaine où on accouchait encore chez soi, pendant que le futur papa attendait au bar, et où on sentait encore les effets de la seconde Guerre Mondiale comme le rationnement, ou même des workhouses (oui oui, comme dans Charles Dickens). Très émouvante (parfois un peu trop d’ailleurs), elle reste une bonne série à découvrir sur Netflix.

Partie 3 à suivre: les séries annulées!

Nous contacter

Envie de nous dire bonjour ? N'hésitez pas ! Nous sommes à votre écoute !

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search